ISO
Vous êtes ici : La Féd' > FAQ ( Questions/Réponses ) > Affichage d'une question de la FAQ
Flash info :


BIENTOT EN PACES ?


Des questions ?
Toutes les infos ici !!!

Affichage d'une question de la FAQ

Actions :

Aller directement à la catégorie (ou sous-catégorie) :

[Physio] CCB 2 | Homéostasie et milieu intérieur | pourquoi le débit d’O2 passant à travers les membranes alvéolo-capillaires est identique à l’inspiration et à l’expiration ?(Tuteurs remerciés)

Question

...
BMB
Membre
Médecine Nîmes
Bonjour ! (Cf item d QCM 5) je ne comprend pas pourquoi le débit d’O2 passant à travers les membranes alvéolo-capillaires est identique à l’inspiration et à l’expiration ? car dans un cas on multiplie par 0,21 et l'autre 0,16 et forcément à l'expiration vu que les mito en ont consommé le débit est plus faible .. ou je confond avec concentration et le débit serait identique mais moins chargé en O2 ? mais bon le débit (dn/dt) prend en compte la quantité de matière donc si moins d'O2, moins de débit ..C'est surement simple mais là ça me parait pas évident merci de me venir en aide heureux
Par BMB le 17/05/2013 à 10h04 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte

Réponses

...
Marion Chanchou
Tuteur admin
Médecine Montpellier
Bonjour!

Pour comprendre ça, on va revenir au début du cours. N'oublie pas que le transport de l'O2 est diffusif dans la fin de l'arbre respiratoire ainsi qu'à travers la membrane alvéolo-capillaire. De ce fait, la diffusion dépend de la différence de potentiels chimiques, traduite par la différence de PpO2 (cf UE3b).
Dans tes alvéoles, à une altitude donnée, tu n'as pas d'influence de phénomène convectif faisant varier l'O2, tu auras donc toujours une PpO2 fixe, ce qui explique que le débit soit constant.


Est-ce que ça va mieux?

Tutrice qualifiée,
Retraitée de l'UE3... recyclée en Physio, parce que le tuto c'est la vie langue .

Par Marion Chanchou le 17/05/2013 à 17h46 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
BMB
Membre
Médecine Nîmes
Non pas vraiement confus et encore mois quand je tombe sur l'item 2e et sa correction :à chaque "barrière fonctionnelle" le débit d'o2 passant à travers la mb est le même.. pourtant à chaque passage on perd de l'O2 (diagramme en forme d'escalier)..
Par BMB le 17/05/2013 à 23h07 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
Marion Chanchou
Tuteur admin
Médecine Montpellier
Bon, ok je la refais.

Jusqu'à tes bronchiole dites "respiratoires" (le petit nom de la 15ème division), tu as un transport convectif, et en effet, le débit d'O2 à ce niveau-là est différent en fonction de l'expiration et de l'expiration, vu que c'est un transport convectif. A l'inspiration c'est de l'air "extérieur", avec une FiO2 de 21%, qui va pénétrer dans l'arbre bronchique alors qu'à l'expiration, tu crées un appel d'air qui va te faire expirer le gaz avec la composition que tu trouves dans la dernière partie de l'arbre bronchique (FiO2=16%, car le CO2 a pris de la place au niveau des alvéoles !).

Quand tu te situes au niveau de la fin de l'arbre bronchique et des alvéoles, tu n'as pas de transport convectif, il n'y a que de la diffusion. En gros il faut que tu voies ça comme un compartiment de Kotzki, qui des pressions partielles définies du fait qu'il y a un débit d'échange constant à travers les deux "barrières" (la membrane alvéolo-capillaire d'un côté, la limite avec la partie supérieure de l'arbre bronchique de l'autre).

Est-ce que ça va mieux pour le premier point?


Concernant le deuxième point, attention, ton diagramme te parle des pressions partielles présentes en chaque point et non du débit! Le débit dépend des différences de pression partielle entre les deux points de chaque côté de "la barrière" ainsi que de la conductance, mais il reste constant jusqu'à arriver au niveau des cellules qui vont consommer l'O2 : la conductance et la différence de pression partielle varient de telle sorte que le débit reste constant jusqu'à la membrane capillaro-cellulaire. En gros, il faut que tu voies ça comme un torrent : tu as beau avoir des cascades au milieu, c'est toujours le même débit d'eau qu'il y a dans ta rivière. Après, au niveau des mitochondries, il y a d'une part une consommation d'oxygène et d'autre part l'oxygène non consommé qui va repartir dans la circulation veineuse (c'est comme si ton torrent ce séparait en deux bras), et enfin, du fait du CO2 produit, le sang désaturé arrivant au niveau des alvéoles va libérer du CO2 dans celles-ci,ce qui explique la pression partielle en CO2 dans l'alvéole.


La boucle est bouclée. Est-ce que c'est plus clair maintenant rire ?

Tutrice qualifiée,
Retraitée de l'UE3... recyclée en Physio, parce que le tuto c'est la vie langue .

Par Marion Chanchou le 19/05/2013 à 12h45 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
BMB
Membre
Médecine Nîmes
Oui j'avais un blocage avec cette notion mais grâce à tes réponses détaillées ça va mieux, merci pour ta patience heureux heureux
Par BMB le 20/05/2013 à 15h54 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte

( Retour aux questions de la catégorie )

( Retour à la page d'accueil de la FAQ )

Actions :

Aller directement à la catégorie (ou sous-catégorie) :

Navigation

( Retour à l'accueil )

Les 5 dernières questions

Connexion - Accueil - Inscription

Les 5 dernières news