ISO
Vous êtes ici : La Féd' > FAQ ( Questions/Réponses ) > Affichage d'une question de la FAQ
Flash info :


STAGE DE PRE-RENTREE 2017 (du 21 août au 2 septembre 2017)


Il n'y aura pas d'enseignements le 1er septembre (jour de la rentrée officiel en PACES)
Toutes les infos ici!!!


Bientôt en PACES? Des questions? Toutes les réponses ici!

Affichage d'une question de la FAQ

Actions :

Aller directement à la catégorie (ou sous-catégorie) :

[UE 7] L'éthique au CCB | ... | Précisions sur le cours de M. Moutot(Tuteurs remerciés)

Question

...
Gatsby
Membre
Pharmacie Montpellier
Bonjour!
J’ai quelques questions par rapport au cours de M. Moutot (et ceci en relation à la correction du concours blanc):

• Pour l’item C du QCM concernant l’éthique et la morale, « l’éthique médicale peut être vue comme le fait de construire du commun à partir de singularités ». Je comprends que l'item soit vrai, parce qu’on choisit la meilleure manière d’agir (commun) face à un pluralisme moral (singularités) – d’où la nécessité de la discussion. Par contre, pourrait-on aussi considérer qu’on articule le général au singulier, lors de la réflexion du code déontologique par exemple ? Vu que le code déontologique sert uniquement comme guide (général) pour une relation entre médecin et malade qui est, quant-à-elle, très spécifique…Finalement dans la correction vous parlez de repères tel « DDH 1998 ». Est-ce bien la Déclaration des Droits de l’Homme de 1948 ? heureux

• Ensuite,dans la correction du sujet de rédaction vous précisez que l’éthique, pendant la maladie, se trouve au niveau de l’autonomie du patient et également au niveau du médecin qui « agit en son âme et conscience ». C'est ça qui m'a posé souci - en fait je voyais plus « agir en son âme et conscience » comme étant une morale personnelle (ce que M. Moutot avait dit que l’éthique n’était pas). L’éthique ne serait-elle pas plutôt une réflexion universalisable ?

Voilà! Merci au tuteur qui pourra m'éclairer heureux
Par Gatsby le 08/05/2013 à 16h44 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte

Réponses

...
John Duff
Tuteur simple
Médecine Montpellier
Salut !

Je réponds petit à petit par rapport à ce que tu as écris.

• Pour l’item C du QCM concernant l’éthique et la morale, « l’éthique médicale peut être vue comme le fait de construire du commun à partir de singularités ». Je comprends que l'item soit vrai, parce qu’on choisit la meilleure manière d’agir (commun) face à un pluralisme moral (singularités) – d’où la nécessité de la discussion. Par contre, pourrait-on aussi considérer qu’on articule le général au singulier, lors de la réflexion du code déontologique par exemple ? Pourquoi pas, c'est vrai (mais ça ne ce limite pas à ça d'une manière plus générale selon moi). Vu que le code déontologique sert uniquement comme guide (général) pour une relation entre médecin et malade Nop, ça ne sert pas qu'a cela ! Tu retrouve plain d'autre sujet dedans ! ^^ (relation entre professionnel de santé etc ...) qui est, quant-à-elle, très spécifique…Finalement dans la correction vous parlez de repères tel « DDH 1998 ». Est-ce bien la Déclaration des Droits de l’Homme de 1948 ? Yes !

• Ensuite,dans la correction du sujet de rédaction vous précisez que l’éthique, pendant la maladie, se trouve au niveau de l’autonomie du patient et également au niveau du médecin qui « agit en son âme et conscience ». C'est ça qui m'a posé souci - en fait je voyais plus « agir en son âme et conscience » comme étant une morale personnelle (ce que M. Moutot avait dit que l’éthique n’était pas). L’éthique ne serait-elle pas plutôt une réflexion universalisable ?

C'est vrai que l'éthique, ce n'est pas la morale (ce que te dis G.Moutot) -> c'est une question posé à partir de la morale (cf définition du cours). Mais ce n'est pas pour autant que l'éthique ne peut pas se faire au niveau de l'individu. Chaque individu qui pense est en droit de se poser des questions éthiques, sans les universalisés (car elles traient de cas particuliers). Donc « agit en son âme et conscience » est tout à fait possible Est ce que ça t'éclaire un peu plus ?

-> De toute façon, n'oublie pas que les prof ne tirent pas dans les coins en UE7 (sauf peut être en droit et en S.P. :p ). . Donc pas d'affolement ! =)

TUTEUR STAGIAIRE EN UE7 (2012-2013)

" Je suis les liens que je tisse avec les autres " (Albert J.)

Par John Duff le 11/05/2013 à 02h20 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
Gatsby
Membre
Pharmacie Montpellier
Super, merci ! lol

En fait j’avais mis « uniquement» pour préciser que ce n’était qu’un guide, et non des obligations strictes (mais je suis d’accord que le code déontologique sert à autre chose aussi).

En fait je me suis dis que, vu que l’éthique revenait à un consensus, on pouvait considérer qu’il existait aussi une part d’universalité, pas forcément dans la décision finale, mais dans la manière d’y arriver (par exemple, lorsqu’on considère les 4 principes de Childress et Beauchamp afin de construire une relation médicale la plus éthique possible). Mais ce serait plutôt les principes moraux qui visent une universalité, et l’éthique qui se trouve au niveau de l’individu si j’ai bien compris ? Quand j’y pense, c'est plus logique et je crois même qu’on a fait un QCM à ce propos langue

En fait c’était juste les termes « agir en son âme et conscience » qui m’ont embrouillée, vu que je les voyais plutôt comme étant la source d’une morale personnelle (l’éthique étant la réflexion par rapport aux principes moraux pouvant se contredire). Mais c’est plutôt moi qui cherche un peu trop je crois! heureux

En tout cas, merci ! Ça m'a clarifié un peu la chose rire
Par Gatsby le 11/05/2013 à 12h48 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
John Duff
Tuteur simple
Médecine Montpellier
Salut !

"Mais ce serait plutôt les principes moraux qui visent une universalité, et l’éthique qui se trouve au niveau de l’individu si j’ai bien compris ?"

Oui, une morale cherche à être universelle, même si elle ne l'est pas (elle est historiquement et culturellement marquée !).

Après l'éthique peut se retrouver au niveau d'un individu, ou de plusieurs individus (par exemple lorsque l'on fait des réunion de concertation pluridisciplinaires etc). Ça peut donc être "individuel et collectif".

J'espère que c'est plus claire pour toi maintenant ! ^^

Bon courage !

TUTEUR STAGIAIRE EN UE7 (2012-2013)

" Je suis les liens que je tisse avec les autres " (Albert J.)

Par John Duff le 11/05/2013 à 16h05 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
Gatsby
Membre
Pharmacie Montpellier
Oui, je crois que M. Moutot en parle à un moment (au tout début de son cours il précise que la question éthique nécessite autrui, permettant une réflexion collective).
Merciii! heureux
Par Gatsby le 11/05/2013 à 18h34 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte

( Retour aux questions de la catégorie )

( Retour à la page d'accueil de la FAQ )

Actions :

Aller directement à la catégorie (ou sous-catégorie) :

Navigation

( Retour à l'accueil )

Les 5 dernières questions

Connexion - Accueil - Inscription

Les 5 dernières news