ISO
Vous êtes ici : La Féd' > FAQ ( Questions/Réponses ) > Affichage d'une question de la FAQ
Flash info :


BIENTOT EN PACES ?


Des questions ?
Toutes les infos ici !!!

Affichage d'une question de la FAQ

Actions :

Aller directement à la catégorie (ou sous-catégorie) :

[UE 7] Droit de la Santé | ... | Droit au respect du libre choix du praticien(Tuteurs remerciés)

Question

...
Coline-
Membre
Médecine Nîmes
Bonjour,

Je ne comprends pas pour le droit au respect du libre choix du praticien est un droit du malade ... Je trouve que ça a plutôt l'air d'être un droit du praticien (accepter ou pas le malade), et une obligation pour le malade (respecter la décision du praticien) !

Merci d'avance heureux

:).

Par Coline- le 29/01/2012 à 15h19 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte

Réponses

...
Bayane.Kh
Membre
Médecine Montpellier
Elle parle du libre choix du praticien dans le sens où le malade choisit son praticien, c'est donc bien un droit accordé au patient.

Cependant ce droit est atténué par le fait, par exemple, que pour être remboursé par la sécurité sociale, le patient à l'obligation de passer par un médecin traitant avant de consulter un spécialiste. Toutefois il reste libre dans le choix dudit médecin de référence.

On spécifie que ce droit accordé au patient et réciproque c'est-à-dire qu'un médecin libéral peut,au nom de la clause de conscience refuser un patient pour des raisons morales ou personnelles s'il n'est pas en situation d'urgence.

Tutrice Stagiaire en UE7
Sciences Humaines et Sociales

Par Bayane.Kh le 29/01/2012 à 17h38 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
Coline-
Membre
Médecine Nîmes
Aaaah ok, merci beaucoup heureux

:).

Par Coline- le 30/01/2012 à 14h09 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
Nanou
Tuteur responsable
Médecine Nîmes
J'me permet de relancer j'ai une question aussi sur le même theme, sur la diapo "Les grands principes de droit de la santé"

En faite c'est juste que j'comprend pas trop son plan, elle séparer droit de la personne malade et droit et obligations des usagers du système de santé

Mais les usagers du système de santé englobe aussi la personne malade non? Psk on peut très bien dire "Droit de la personne malade: droit à l'information, à un consentement libre et éclairé"

Ou bien elle a séparer patient & usagers pour dire que le droit à l'info peut très bien être un droit du malade mais aussi de ses proches autour (pareil pr consentement, pas obligatoire qu'il vient du patient si impossibilité) c'est sa?

&du coup quand on dit que le consentement peut être retiré à tout moment c'est par le patient ou par la personne de confiance?

Merci à celui/celle qui va répondre et qui a réussis à suivre mon raisonnement xD

Bonne journée !

« Tutrice stagiaire en UE1 sur le site Médecine Nimes. »
- La Chimie c'est la Viiie ! -

Par Nanou le 12/02/2012 à 11h02 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
milee
Tuteur responsable
Médecine Nîmes
Bonjour rire

Alors la réponse est toute bête en fait (mais un peu compliquée à expliquer): dans droit de la personne malade, le mot important c'est malade, c'est à dire les droits qui vont avoir trait à l'état 'malade' de la personne (le fait de pouvoir bénéficier de soins, prévention, respect), tandis que droit des usagers du système de santé, c'est tout ce qui va avoir trait à sa prise en charge par le système de santé (information, droit au consentement libre et éclairé, accès au dossier médical, ...). Dans le premier cas, c'est le droit qu'a le malade (de par son état), dans le second c'est le droit qu'il a parce qu'il va aller voir un médecin (parce qu'il va être pris en charge, et que donc on donne des obligations à ceux qui le prenne en charge).

Pour formuler ça autrement, on parle d'abord du malade puis du patient (qui sont souvent une seule et même personne je te l'accorde heureux mais on les différencie en droit rire )


Attention!! On ne parle pas des proches là (il n'y a pas d'obligation de donner une information aux proches par exemple)!

Pour répondre à ta dernière question, le consentement peut être retiré à tout moment par le patient si c'est lui qui l'a donné, s'il n'étais pas en état de le faire (coma ou autre) et que le consentement a été donné par la personne de confiance, elle peux également le retirer à tout moment. Mais attention, la personne de confiance n'intervient QUE si le patient n'est pas en état de donner son consentement (coma, cas des dons d'organes lors de mort brutales...).

C'est un peu embrouillé comme explication, je suis désolée, si tu n'a pas compris n'hésite pas à relancer rire

tutrice stagiaire UE7

Par milee le 12/02/2012 à 18h14 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
Nanou
Tuteur responsable
Médecine Nîmes
Oui je sais pour l'info en faite j'me suis peut être mal exprimer, je voulais dire que si par exemple le malade n'est pas apte à la recevoir il désigne une personne de confiance qui lui devra avoir l'information, il la "relaye" en quelque sorte
C'est pour sa pour moi "usagers du système" emglober tout sa pas non seulement le propre du malade

Mais j'ai compris la subtilité que voulait faire apparaitre Legal, (meme si j'avoue franchement pr moi patient/malade c bien la meme chose xD)

Merci beaucoup !!

« Tutrice stagiaire en UE1 sur le site Médecine Nimes. »
- La Chimie c'est la Viiie ! -

Par Nanou le 13/02/2012 à 07h01 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
reborn
Tuteur simple
Médecine Nîmes
Bonsoir, je relance sur le consentement et à la question de la séance 6, qcm 11 item c :"Par principe, un patient peut retirer son consentement à tout moment."
Vrai; mais pourquoi par principe, c'est quoi les exceptions? moi j'aurai mis faux car par obligation, je ne vois pas d'exceptions.
Merci!

---- Tutrice stagiaire EMBRYO et UFP ----

Par reborn le 15/05/2012 à 21h42 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
Anais-Magnaud
Tuteur responsable
Pharmacie Montpellier
Tout simplement si il est dans l'incapaciter de retirer son consentement cela devient impossible.

Par exemple si il est dans le coma ou au cours d'une opération.
Par Anais-Magnaud le 17/05/2012 à 17h10 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
Anais-Magnaud
Tuteur responsable
Pharmacie Montpellier
Tout simplement si il est dans l'incapaciter de retirer son consentement cela devient impossible.

Par exemple si il est dans le coma ou au cours d'une opération.
Par Anais-Magnaud le 17/05/2012 à 17h10 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
reborn
Tuteur simple
Médecine Nîmes
lol en effet merci!!! heureux

---- Tutrice stagiaire EMBRYO et UFP ----

Par reborn le 18/05/2012 à 14h28 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
poupette
Membre
Médecine Montpellier
Bonsoir,

Tout d'abord merci pour vos réponses, je me posais la même question à propos de la distinction personne malade/usager du système de soin.
Mais ce qui m'embête encore c'est que le droit à la qualité des soins ainsi que le droit à la continuité des soins sont des droits attribués à la personne malade, alors qu'ils interviennent bien une fois que cette personne est prise en charge par le système de santé, non?

Merci d'avance oeil
Par poupette le 23/02/2013 à 19h24 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
DonPatch
Tuteur simple
Médecine Nîmes
Oui, mais ce n'est pas parce que le patient est pris en charge par le système de santé qu'il n'est plus malade...
Si j'ai bien compris ta question?

"My knowledge will bite your face off" - Señor Chang

Par DonPatch le 23/02/2013 à 20h14 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
poupette
Membre
Médecine Montpellier
Oui je comprends bien mais ma question était par rapport à la distinction faite par milee : "[les droits de la personne malade sont] les droits qui vont avoir trait à l'état 'malade' de la personne (le fait de pouvoir bénéficier de soins, prévention, respect), tandis que les droits des usagers du système de santé, c'est tout ce qui va avoir trait à leur prise en charge par le système de santé (information, droit au consentement libre et éclairé, accès au dossier médical, ...)" or moi je considèrerais le droit à la qualité des soins comme un droit des usagers du système de santé, d'ailleurs après il est précisé que ce droit s'appuie sur une dimension individuelle, grâce aux professionnels de santé (développement professionnel continu, respect des bonnes pratiques cliniques, des RMO...), et sur une dimension collective, par le système de soin. Donc je pensais que ce droit était en rapport avec la prise en charge du patient par le système de santé, comme le droit à la continuité des soins, qui implique des structures du système de soin (maisons de santé pluridisciplinaires) pour aider à la mise en oeuvre de ce droit.
J'ai dû mal comprendre la nuance entre droits du malade et droits des usagers du système de santé... Et je me prends peut-être la tête pour rien ? Mais ça serait qd même sympa si tu pouvais m'éclairer un peu. heureux

ps : désolée pour le retard par rapport à ta réponse, on ne reçoit pas de mail quand c'est une relance donc j'ai pas pensé à checker..
Par poupette le 23/02/2013 à 22h38 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
DonPatch
Tuteur simple
Médecine Nîmes
Ah d'accord! My bad, je n'avais pas lu les commentaires précédents. Et bien après avoir lu le message de milee il me semble que les droits du malade concernent tout ce qui se rapporte à l'état de malade du patient, alors que les droits des usagers du système de santé concernent tout ce qu'il y a autour de l'acte de soin lui-même (information, consentement etc etc).
La qualité des soins concernant les actes médicaux eux-mêmes, ce droit se rangerait alors dans la catégorie des droits du malade.
C'est plus clair pour toi?

"My knowledge will bite your face off" - Señor Chang

Par DonPatch le 23/02/2013 à 23h48 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
poupette
Membre
Médecine Montpellier
Je suis vraiment désolée de relancer encore une fois mais je m'embrouille les idées... confus quand tu dis "les droits des usagers du système de santé concernent tout ce qu'il y a autour de l'acte de soin lui-même (information, consentement etc etc).
La qualité des soins concernant les actes médicaux eux-mêmes, ce droit se rangerait alors dans la catégorie des droits du malade."
j'ai du mal à suivre le raisonnement qui amène à ranger ce droit dans les droits des personnes malades... pour moi il fait référence à l'acte de soin, donc je le mettrais avec les droits des usagers du système de santé. Tu dis toi-même qu'il concerne l'acte médical, mais tu le mets dans les droits des personnes malades, tu peux m'expliquer pourquoi s'il te plaît?
Par poupette le 24/02/2013 à 09h20 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
poupette
Membre
Médecine Montpellier
Ah, ah, (espoir) j'ai peut-être compris. Je vais reformuler et tu me diras si c'est bien ça (pleaaase) :
Le droit à la qualité des soins, comme tu l'as dit mais j'ai pas tilté tout de suite, concerne l'acte de soin en lui même, effectué sur la personne malade, c'est pas une action autour de la prise en charge du patient, comme l'information et le consentement qui se font avant, là on est dans l'acte en lui même, donc il concerne directement la maladie du patient, pas un truc administratif autour de sa maladie. Am I right?
Par poupette le 24/02/2013 à 09h25 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
DonPatch
Tuteur simple
Médecine Nîmes
Yes you are.

"My knowledge will bite your face off" - Señor Chang

Par DonPatch le 24/02/2013 à 10h42 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte
...
poupette
Membre
Médecine Montpellier
AMAAAAZING lol
Par poupette le 24/02/2013 à 11h33 - Avertir les modérateurs Non respect de la charte

( Retour aux questions de la catégorie )

( Retour à la page d'accueil de la FAQ )

Actions :

Aller directement à la catégorie (ou sous-catégorie) :

Navigation

( Retour à l'accueil )

Les 5 dernières questions

Connexion - Accueil - Inscription

Les 5 dernières news